Mon atelier

Je propose des objets d’art et décoration en papier pour les entreprises et l’événementiel. Je travaille sur des décors de vitrines (deco vitrine noel…), animations en boutique, décorations pour les événements (entreprises, salons…).

J’accompagne également les particuliers dans les grands événements de leur vie en proposant des éléments de décoration pour les mariages, baptêmes, anniversaires…

L’atelier, c’est aussi une collection d’objets de décoration en papier, créés et fabriqués à la main. Basés sur l’art du pliage/plissage, l’origami traditionnel, la découpe au scalpel (pièces uniques ou numérotées) et la découpe à la machine (petites séries). Des objets singuliers, élégants et originaux, tout en légèreté.

Les papiers d’exceptions que je travaille pour certaines créations (japonais, népalais ou indien) sont fabriqués artisanalement, à base de fibres naturelles (kozo, mûrier, coton…) voire recyclées, et issus du commerce équitable.

Clotilde Gries
Clotilde Gries

«La vocation, c’est le bonheur d’avoir pour métier sa passion. »

Stendhal ; Le rouge et le noir (1830)

L’atelier est né de mon envie de création, de l’amour de l’art et de l’artisanat.

Les postes en marketing que j’ai occupés dans de belles maisons françaises m’ont donné les clés: l’expérience client, la construction d’une collection, d’une offre produits, la mise en scène des produits, la communication et le story telling…

J’ai toujours occupé mes temps libres à des travaux manuels, du dessin, de la peinture, puis à l’art du papier. Autodidacte, les arts ancestraux de l’origami et du kirigami (art de la découpe), qui nous viennent du Japon, m’ont toujours séduite par le calme, la patience et la précision qu’ils demandent. Et un matériaux simple et universel: le papier. Une feuille, rien de plus, et les possibilités de création sont quasiment infinies. Aussi commun que le papier puisse paraître, il est intimement lié à notre histoire et revêt des allures différentes en fonctions des époques et des régions du monde. Sensible aux belles matières et aux savoirs-faires du monde (le savoir-faire du papier japonais est référencé au patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO), ce matériaux finalement très noble m’a conquise. 

L’art du papier, les bases solides acquises en entreprise… La reconversion vers l’artisanat a été une évidence.